Hugo Barriol (FR) – pop / folk

hugo bariol

Pour beaucoup d’artistes se produisant dans le métro comme Hugo Barriol, se faire repérer par les équipes de The Voice et de La Nouvelle Star serait une fin en soit. Mais à la place des télécrochets, le chanteur à la barbe de Hipster va choisir de rester dans les couloirs des métropolitains de Sydney et de Paris afin de parfaire un son pop-folk authentique et accrocheur. Ce jeune français de 28 ans qui chante dans la langue de Shakespeare à une voix d’or qui fait penser à Jeff Buckley. Après avoir remporté les Metro Music Awards (une belle initiative visant à promouvoir les artistes qui jouent dans les stations), fait la première partie d’Alain Chamfort et signé chez l’excellent label indépendant Naïve (tout en n’arrêtant pas le métro), il est désormais prêt à vous faire découvrir ses magnifiques compositions ; mélancoliques, personnelles et profondes. Les balades d’Hugo Barriol le placent directement dans la catégorie des Thomas Dybdahl, Bon Iver et autres José Gonzalès.

Facebook

Eliza Shaddad (UK) + Carmody – pop / folk

eliza shaddad

Eliza Shaddad est un savant mélange d’exotisme : née de parents soudanais et écossais, vivant à Londres, elle embrasse une carrière en philosophie tout en étudiant de la musique à la Guildhall School. Co-fondatrice du collectif Girls Girls Girls chargé de mettre en avant des artistes femmes à travers des projets inter-disciplinaires, Eliza Shaddad cherche à dépasser le simple cadre de la musique pour s’approprier véritablement le domaine artistique dans son ensemble.

Proposant un univers onirique, fascinant, Eliza raconte son monde fait de culture, de savoirs et d’une doucereuse sensation exaltante. Son dernier single, ‘White Lines‘ est ainsi le fruit d’un voyage en solitaire sur la côte est australienne. On y ressent une juste sensation d’accomplissement face aux décisions prises et à l’inconnu qui peuvent tarauder l’esprit du voyageur dans ces situations solitaires.

Signé sur le label Beatnik, son single (et son album « Future ») permet d’entrer en douceur dans sa musique et de découvrir une voix exaltante soutenue par une musique indie rock enivrante. De bon augure à l’approche de la sortie de son second single et de son album. ” Le Mur du Son

Première partie : Carmody

Long Tall Jefferson (CH) – folk / pop lo-fi

LTJ

L’infatigable songwriter et storyteller LONG TALL JEFFERSON est incessamment en tournée depuis deux ans, a joué plus de 200 concerts dans toute l’Europe et captivé son public par ses histoires ambiguës sur les mauvais jours, les vieux amis ou de curieuses visites de musées. Il a partagé la scène avec des artistes comme Big Thief, Noah Gunderson ou Margaret Glaspy et a été invité à de grands festivals comme Moon & Stars, Blue Balls, Gurtenfestival (CH), Wood (UK) ou Génériq (FR).

Sur son nouvel album LUCKY GUY, il a élargi la gamme d’instruments utilisés autour de sa voix et de sa guitare afin d’y associer de la pop lo-fi maladroite à de la folk terreuse. Cette polyvalence, c’est exactement ce qu’il apporte sur scène. Cela ressemble à une promenade détendue à travers de vastes plaines, parfois comme une introspection insondable et vit principalement de la recette éprouvée: de bonnes chansons avec un contenu captivant.

Facebook

Death Machine (DK) – folk, lo-fi

death machine

DEATH MACHINE attempts to combine the grandiose with nearness. Inspired by traditional American folkmusic and the eighties scifi-sounds. Death Machine seeks to create an honest expression, based on Jesper’s personal lyrics and songwriting style. Jesper’s childish fascination with the universe, its incomprehensibility and mystery in general is also expressed through the cinematic and deserted futuristic landscapes. Interaction between acoustic elements and old synthesizers sets the tone.

DEATH MACHINE’s musical expression is based on the American lo-fi folk and likes to mix traditional songwriting with more abstract chanting elements. The references suggest Neil Young and the Beatles, while Danish Murder also can be traced in Death Machine’s sound.

Facebook

Kate Stapley (UK) – folk / acoustic

kate stapley

Kate Stapley has been writing poignant yet playful songs for 8 years to rooms full of people, sometimes loudly, sometimes quietly. She writes about mental health, family and being a woman.

Web

Soundcloud

 

Gold of Venus (CH) – folk / ambient

Gold of Venus - promopix

Gold of Venus nait de la rencontre d’une auteure, compositrice et interprète à l’âme enivrée par les voyages et d’une violoniste oscillant entre les travers du classique vers le moderne. Coloré d’un jeu subtile et inspiré du guitariste, le projet déploie désormais ses ailes pour s’affirmer avec une basse et une batterie. Une musique, Comme sortie d’une boîte à souvenirs, offrant une alchimie émotionnelle, brute, sensible, intimiste mais puissante. Une ambiance tamisée presque spirituelle.

Web

Soundcloud

Joe Bel (FR) – folk / soul

joe bel

Instinctive et autodidacte, Joe Bel donne ses premiers concerts seule à la guitare. Née d’une famille cosmopolite, traversée par les émotions de la soul, de la folk et du rock qui tournent sur les vinyles familiaux, elle trouve très vite dans l’écriture une aide indispensable pour traverser les épreuves et se dépasser quoiqu’il arrive. Mais c’est seulement après avoir donné naissance à son fils qu’elle ose monter sur scène pour la première fois.

Après une tournée avec Asaf Avidan et son second EP en 2015, la chanson « Hit the Roads » est choisie pour la campagne de publicité Longchamp réalisée par Peter Lindbergh, puis c’est le réalisateur de cinéma Cyril Gelblat qui lui demande d’interpréter à l’écran une chanteuse en devenir dans son film « Tout pour être heureux » avec Manu Payet. Les médias s’amourachent du timbre savoureux de Joe : C à vous, Frédéric Taddeï chez Europe 1, Pascale Clark chez France Inter la réclament. Télérama, Rock & Folk, Elle, L’Express lui consacrent des articles élogieux.

C’est au Québec, à Montréal, qu’elle réalise son premier album « Dreams » avec Marcus Paquin (The National, Arcade Fire). Entre folk et soul, français et anglais, « Dreams » est un album d’amoureuse, qui vit entre fascination, possession et désir de liberté, plus que tout. Ce nouvel opus dessine les contrastes intérieurs de son auteure, dévoilant ses doutes et ses élans, à l’instinct, entre rêve et réalité. Un premier disque envoûtant d’honnêteté et de sensibilité, vibrant, vrai et solaire qui pourrait bien être l’une des heureuses surprises de la rentrée 2018.

Web

 

Twin Bandit (CA) – folk

twin bandit

Twin Bandit is Hannah Walker and Jamie Elliott. Together they bring you an intimate folk/roots performance with strong harmonies & original songs.

Facebook

LONG TALL JEFFERSON (CH) OOAM Festival – Folk

long_tall_jefferson_

En collaboration avec le One Of A Million Festival de Baden

Long Tall Jefferson est un vagabond de métier. Il a beaucoup tourné et voyagé en tant que musicien professionnel au cours de ces dernières années. Travaillant et vivant dans plusieurs villes européennes – Berlin, Bruxelles, Zurich et Leipzig notamment – il a documenté ses expériences et ses impressions dans une pile de chansons qui ont finalement débouché sur son premier album intitulé « I Want My Honey Back ».

PAGE FACEBOOK

 

 

MELISSA KASSAB (CH) – folk

MELISSA_KASSAB

Petit oiseau ou méchant reptile, Melissa Kassab, fille du monde entier, globe-trotteuse et folk singer, mélancolique comme Townes van Zandt et légère comme Jonathan Richman. Entorse anglophone aux préceptes non-exclusifs de Cheptel Records, son anglais vient d’Irlande et son sang du Liban.

PAGE FACEBOOK

 

JOAN SHELLEY (US) – La Bâtie – Folk

JoanShelley

En collaboration avec le Festival de la Bâtie

Une orfèvre folk : Joan Shelley a ce talent rare de créer des morceaux dépouillés et hors du temps. Son minimalisme cache toutefois un pouvoir : celui d’interroger un genre musical que l’on croit figé dans ses codes. Habituellement calfeutrée dans son studio du Kentucky, cette perle rare s’est récemment exilée sur une île grecque pour travailler son cinquième album paru ce printemps. De retour dans son Kentucky natal, Shelley s’est associée pour la première fois à un producteur en la personne de Jeff Tweedy, du groupe culte Wilco. Une véritable révolution pour cette artiste discrète, quasi absente sur le web, seulement entourée de son compagnon Nathan Salsburg à la guitare et de James Elkington au clavier. Un secret bien gardé à découvrir de la meilleure des façons : sur la scène intimiste de La Parenthèse.

PAGE FACEBOOK

 

 

LADYLIKE LILY (FR) – Folk

LadylikeLily

Multi-instrumentiste habile, Orianne Marsilli aime l’aventure. Ses morceaux pétillants prennent vie, portés par sa voix délicate et lumineuse. Avec son nouveau projet, elle quitte les accords folks très arrangés de son premier album, Get Your Soul Washed, pour se réinventer un univers bien différent, peuplé de verbes en français, de mélodies aériennes et entêtantes ainsi que d’une pop aux couleurs vives.

 SITE WEB

 

YELLOW TEETH (CH) – Country Folk

YellowTeethBand1_byValéryMonnet

C’est qu’ils avaient réussi un joli tour de force avec leur premier disque, “Night Birds“ ! Deux ans plus tard, revoilà Yellow Teeth, avec un deuxième album au moins autant racé. “Rags And Pearls“ dévoile dix titres intenses, où la chaleur y est vraie, incandescente, rougeâtre, organique, mais où le ton dépeint le temps qui passe, qui casse, et où il susurre les morsures de la vie et les tours et autres détours de ce que certains nomment le destin.

Derrière ces dents pas si jaunes que ça, il y a un coffre d’où émane un phrasé chaleureux, qui mène avec sa guitare teintée de fragilité cette americana franche. Franche, puisqu’elle explore sans se cacher les facettes plus sombres de cette espèce bizarre que nous sommes, entre les peurs et notre incapacité à faire sens de la mort, de l’amour, constatant les inséparables qui se séparent et l’absurdité des débuts et de leurs fins.

Enregistré en janvier 2016 au Studio de la Fonderie avec l’hyperactif Sacha Ruffieux (Kassette, Polar, Sinner DC), toujours accompagné de sa fine équipe de musiciens (dont certains jouent aussi dans The Company Of Men, Gustav, etc.), Tiziano Zandonella et Yellow Teeth livrent ainsi avec “Rags And Pearls“ un album raffiné, aux compositions sculptées avec soin. Un album pas tout rose, néanmoins, qui questionne les limites du couple, l’impuissance face à la grande inconnue et aux équations incompréhensibles de l’appartenance, le tout avec une finesse d’écriture comme en croise trop rarement. Un grand album.

SITE WEB

 

 

 

CHARLIE CUNNINGHAM (UK) – La Bâtie

CharlieCunningham

Charlie Cunningham possède un don certain pour l’équilibrisme et un goût prononcé pour les combinaisons complexes. Après des premières parties pour José González (dont il a intégré le label Dumont Dumont) et une apparition remarquée l’an passé au festival Eurosonic, la Mecque des newcomers, ce jeune Britannique au jeu de guitare percussif et très identifiable s’est imposé comme l’une des révélations 2015 et comme une véritable curiosité musicale.
Dans un registre folk en apesanteur sur lequel tant d’aspirants singer songwriters se cassent les dents, Cunningham excelle par sa singularité (de son séjour prolongé à Séville, il a ramené de nombreux accords flamencos) associée à un indéniable talent de compositeur. Sur le fil, le Londonien interprétera notamment Heights, magnifique EP sorti cette année. Bientôt la consécration ?

SITE WEB

 

BASIA BULAT (CA) – indie folk soul

Basia_Bulat_anthony_seck_sept2015_01_color_hires - copie

La Canadienne Basia Bulat naît au sein d’un foyer sensible à la musique. Elle apprend le piano avec sa mère, professeure de musique, puis se frotte à tous les instruments qui lui tombent sous la main. En 2006, l’auteure-compositrice-interprète entre en studio avec un groupe dont fait partie son frère Bobby, batteur. Avec l’aide du producteur Howard Bilerman, Bulat enregistre les chansons qui composeront son premier album, Oh, My Darling. Séduit par sa voix d’alto – rappelant parfois Tracy Chapman -, la prestigieuse étiquette britannique Rough Trade lui offre un contrat. Dans la foulée, la musicienne part présenter ses pièces en tournée. Le matériel d’un 2e album, Heart of My Own (2010), voit le jour sur la route, notamment lors d’un bref séjour au Yukon. Tall Tall Shadow suit en 2013. Installée à Montréal l’année suivante, elle signe Good Advice en 2016.

SITE WEB

 

TOM BAXTER (UK) – folk

Tom-Baxter

Encore relativement peu connu sur la scène rock/folk, Tom Baxter mérite pourtant amplement qu’on s’intéresse à lui, et pas seulement parce qu’il se trouve être le frère de Charlie Winston ! Développant depuis plus de dix ans un univers plus sombre et feutré que son grand frère, le jeune anglais affiche un réel talent pour écrire des mélodies ensorcelantes qui ne sont pas prêtes de quitter votre lobe frontal ! Si la folk racée et le rock sensible sont vos styles de prédilection, vous pouvez vous rendre les yeux fermé au concert de Tom Baxter !

FACEBOOK

SERAFYN (CH) – folk

Serafyn

Inspirés et influencés pas des artistes comme Daughter, Feist ou Fink, les musiciens de Serafyn vous emmènent voyager dans un rêve. Les voies sentimentales accompagnées de deux violoncelles, une Contrebasse, une guitare et un Cajòn font partager ce rêve qui correspond a leur vue sur le monde : beau, mais pensif.

“Des voix claires et sincères, une folk plus qu’aérienne avec la voix de la chanteuse Anna, qui fait penser un peu à celle de l’artiste canadienne Feist, ce sont les Bâlois de Serafyn.”
-Radio RTS

WEB

ELIZA SHADDAD (UK) – OOAM festival – pop folk

ElizaShaddad_slid

“Parfois, on s’arrête sur un disque parce que la pochette est jolie. Puis on l’écoute, et il arrive que le ramage soit à la hauteur du plumage. C’est le cas avec le premier EP “Waters” d’Eliza Shaddad. Un genre de dripping qui oscille entre Debré et Pollock, des teintes aquatiques froides et un effet de matière séduisant qui constituent une belle accroche pour peu que l’on sache voir. À l’intérieur de cet écrin, voix et orchestration, distillent une belle douceur et provoquent un bel émoi.

De Waters à You For Me, nous voilà pris sous le charme de la voix chaude de cette jeune Londonienne aux origines soudanaises et écossaises qui semble posséder le don de transmettre les émotions avec quelques notes. Simplicité des orchestrations, avec principalement les sonorités d’une guitare délicate et des percussions bien maîtrisées, participe à un véritable enchantement du premier au dernier morceau. Chris Bond producteur du 1er album de Ben Howard, semble avoir compris que la tessiture de la voix d’Eliza se suffisait à elle même et ne devait pas être outrageusement accompagnée.” Indiepoprock.fr

WEB  /  SOUNDCLOUD

 

 

 

STEPHANIE BLANCHOUD (BE) – pop folk

stephanie_blanchoud_c_heleen_rodiers

La jeune artiste belgo suisse revient avec un univers qui sonne tout simplement comme une évidence. Elle s’est entourée de Marcello Giuliani (Sophie Hunger, Erik Truffaz, Lou Doillon…) pour réaliser cet opus de douze titres empreints de souffle, de lumière et de mélancolie. C’est du folk, du pop. C’est surtout de l’organique. On y retrouve des influences à la T Bone Burnett, des rythmiques envoûtantes et de l’espace.

WEB  /  VIDEO

LAURA SAUVAGE (CA) & JULIE DOIRON (CA) – indie folk

LauraSauvage

LAURA SAUVAGE
Vivianne Roy, que l’on connaît déjà comme l’une des trois fondatrices du trio folk Les Hay Babies, se lance en solo sous le nom Laura Sauvage. Concocté sur la route des tournées des Hay Babies, au cours des trois dernières années, le projet Laura Sauvage émerge tranquillement de la guitare et de la voix de Vivianne Roy. C’est à force de se promener, sans repères, de ville en village, que la création d’un premier EP a germé dans l’esprit de Roy/Sauvage. Il sera disponible dès l’automne prochain, sous l’étiquette Simone Records.
WEB  /  FACEBOOK  /  BANDCAMP

JULIE DOIRON
Auteur, compositeur et interprète dotée d’une belle voix et jeu de guitare, Julie a sorti sous son nom 13 disques oscillant entre folk, country et rock. Elle a aussi participé à l’album “Not on top” d’Hermann Düne et était la bassiste d’Eric’s Trip, groupe culte de la scène indie rock, qui sortit plusieurs disques chez Sub Pop dans les années 90, le label “grunge” bien connu pour avoir sorti les premiers Nirvana, Mudhoney…
WEB  /  FACEBOOK  /  VIDEO

 

MARIANNE DISSARD (FR)

marianne_disssard

Née en France mais ayant vécu depuis l’âge de 16 ans dans l’ouest américain, la chanteuse, parolière et réalisatrice Marianne Dissard a enregistré ses trois premiers albums à Tucson en Arizona avec l’aide de ses amis, membres des groupes Calexico et Giant Sand. Elle a aussi collaboré avec les producteurs américains BK-One et Budo. Ses nombreuses tournées – dont une à pied avec son âne à travers les Pyrénées et par Transsibérien jusqu’en Chine – l’ont amené dans le monde entier. Depuis son retour en Europe en 2013, elle a réalisé deux albums pour des artistes français dont Orso Jesenska, et collaboré avec les chorégraphes berlinois Ami Garmon et Frank Willens. Marianne enseigne parfois le yoga à Paris quand elle ne s’échappe pas en Basilicata dans le sud de l’Italie pour y écrire son premier roman. Elle tourne actuellement avec Yan Péchin et Allyson Ezell.

WEB  /  VIDEO  /  BANDCAMP

From Kid (CH) – ANNULE

FromKid

Malheureusement, en dernière minute, le concert doit être annulé.

Chansons en duo. Guitare et synthétiseur. Douce mélancolie avec une retenue toute en légèreté. Andrin Berchtold et Gian Reto Camenisch du groupe FROM KID vivent ensemble dans une vieille ferme au bord d’une ville ancienne. Les idées pour leurs chansons voient souvent le jour durant des voyages, dans la nature ou au cours de la nuit. Le single actuel du duo Indie Pop s’appelle «Colors». Ce tube a été classé dans le top 10 des «Hype Machine’s Popular Tracks» et a suscité un grand intérêt.

WEB  /  VIDEO

Stanley Brinks & Freschard (FR) – warm up Les Hivernales

Stanleybrinks

Décembre 2006. Alors que Herman Düne sort l’album Giant sur une major et s’apprête à jouer dans de grandes salles, André quitte le groupe. Il s’installe à Berlin où il enregistre, tranquillement, sans pression, des disques sous le nom de Stanley Brinks.

Une façon de faire qui était déjà la sienne quand il menait parallèlement à son engagement dans le groupe, une activité musicale en solo sous son propre nom, sous les initiales AHD ou encore sous un tas de pseudonymes (Ben Dope, Ben Haschish, Klaus Bong, John Trawling, John Andreas, Lord Stanislas…).

Stanley/André est plutôt rétif à la technologie, au web, au business. Il produit environ 4 albums par an en totale autarcie, sur son propre label, Radical Baboon. Cela n’empêche pas une certaine reconnaissance internationale, déjà assez ancienne puisque l’artiste a souvent tourné en Europe, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis…

Il perpétue ainsi la concrétisation de son envie de vivre la musique à une échelle humaine : des enregistrements demandant une logistique simple, des concerts dans des petites salles, voire même des appartements privés. Aventure, bohème et voyages.

Malgré cette façon de faire aux antipodes des règles tacites de l’époque, André rencontre depuis longtemps une certaine reconnaissance, un certain succès. Dank U, son premier album sous le patronyme Stanley Brinks a ainsi été classé par les Inrocks dans leur liste des 50 meilleurs albums de l’année 2008. Plus récemment, Stanley Brinks & the Wave Pictures a lui aussi suscité un grand enthousiasme médiatique.

WEB  /  VIDEO  /  BANDCAMP

Jordan Klassen (CA)

JordanKlassen

Repetance est le premier disque de ce jeune songwriter canadien. 12 morceaux à fleur de peau inspiré par son parcours personnel et l’entrée dans la vie adulte. Repetance brille grâce à sa prose et ces vibrantes mélodies, alimentées par la voix enchanteresse et tendre de Klassen. Depuis la sortie de cet album en 2013, la douce folk de Jordan Klassen voyage sur les routes de l’Amérique du Nord, en passant par le fameux SXSW d’Austin cette année et aujourd’hui, en Europe.

WEB  /  VIDEO

Geppetto and The Whales (BE)

Geppetto

 

Web  /  Vidéo

Chloé Mons (F)

chloemons

Réglons la chose d’emblée : Chloé Mons est bien plus que la dernière compagne de Bashung. Artiste incroyablement entière, libre et instinctive, elle s’est imposée par son obstination et la puissance déstabilisante de son travail. Explorant des territoires musicaux peu éclairés par les néons du marketing, elle préfère les sonorités noires, entre le sud de la Louisiane et l’Afrique mystique.

Web  /  Vidéo

Elynn The Green (CH)

ElynnTheGreen

C’est sur les bancs d’école qu’Irina et Stéphanie, les deux chanteuses du groupe « Elynn the Green » se rencontrent. Tout en grandissant, elles imaginent ce personnage dont le groupe porte le nom, Elynn. Leur univers enchanteur et féerique évoque des contes et récits issus du plus profond de leur imagination. La douce voix d’Elynn raconte un monde de légendes, de rêves et de terres lointaines à découvrir. Les mélodies issues des différentes origines et influences des musiciens sont une invitation au voyage et à l’oisiveté. Acoustique, Intimiste, touchante, la musique du groupe saura vous séduire et vous emmener vers d’autres contrées.

Web  /  Vidéo

Yellow Teeth (CH)

Yellow Teeth

“Yellow Teeth… Un pseudo nicotineux choisi au hasard des pages de Charles Bukowski. Et derrière l’émail jauni de l’image qui vient à l’esprit, une country folk minimale sans âge, et la voix patinée d’une vieille âme scandant des textes à l’humilité taiseuse des pionniers. Johnny Cash, bien sûr, et aussi Hank Williams, Townes Van Zandt ou Neil Young. Le gratin, quoi… Rien de moins.” Jean-François Albelda, Le Nouvelliste

Web  /  Vidéo

Kathrin deBoer (UK)

KatherineDeBoer

Lorsqu’elle n’œuvre pas au sein de Belleruche, fameux groupe de Brighton qui voyage entre blues-electro, trip hop et nu-jazz, l’envoûtante chanteuse Kathrin de Boer s’évade de Londres à Los Angeles ou Sidney et collabore avec entre autres Max Cooper, Hugo Kant ou Dj Vadim. Elle revient avec un projet solo et une collection de nouvelles chansons épurées avec une basse saturée au service d’une country folk inspirée.

Web  /  Video

Oh! Tiger Mountain (FR) – Visions du Réel

Oh-Tiger_Mountain

Dans le cadre du Festival Visions du Réel

Toujours fourmillant d’idées, Mathieu Poulain célèbre en grandes pompes le retour sur disque de son projet Oh ! Tiger Mountain, avec The Start of Whatever, deuxième LP (après Sings Suzie) toujours marqué par des ambiances kaléidoscopiques et une vague d’enthousiasme contagieux. En songwriter et poète rêveur, ses chansons capturées sur le vif, tels des polaroïds de paysages dansants, se rapprochent d’une épopée béate en compagnie des Beats, de Lee Hazlewood et Brian Wilson. Les références à la pop anglaise des sixties, la surf, le blues et la folk croisent et côtoient cumbia, dub et reggae, jusqu’à transmuter par une alchimie dont seul ce crooner 2.0 aurait la recette pour rendre tout cela évident.

WEB  /  VIDEO

Ladylike Lily (FR)

Ladylike_Lily

A l’aube de ses 26 printemps, Ladylike Lily transforme sa Folk mélodieuse en une Pop aux couleurs vives. On ressent le virage qui nous éloigne peu à peu de l’insouciance des débuts. Désormais en duo avec le rennais Stéphane Fromentin, le live délivre une énergie de plus en plus décomplexée, toujours portée par des mélodies entêtantes. On y retrouve la douceur des moments de grâce, ceux où la toile avait été agitée pour cette voix si particulière et envoutante. Avec ce troisième opus, Ladylike Lily dévie sa trajectoire et emprunte de nouveaux chemins jusqu’alors inexplorés.

WEB  /  VIDEO

Tim Holehouse (UK)

Tim_Holehouse

David Lynch rencontre Tom Waits par l’intermédiaire de Tim Holehouse, artiste de Plymouth à la voix rock et à l’univers barré!

WEB  /  VIDEO

Catfish (FR)

Catfish

 

WEB  /  VIDEO

Take Berlin (US/DE)

Take_Berlin

Take Berlin est l’aboutissement de plusieurs rencontres fortuites entre Jesse Barnes et Yvonne Ambrée. Lionize, leur premier EP est un collage lo-fi d’histoires associées à une perspective de Brooklyn et de Berlin qui se relient quelque part le long du chemin. Une folk douce subjuguée par les délicates harmonies vocales.

WEB  /  VIDEO

We Are Emmett Brown (CH)

we_are_emmett_brown

Du rock qui se décline ici en acoustique avec ce nouveau projet des ex-membres de MyBand, bien connus dans notre bourgade et au delà. Dans cette configuration dénudée de toute distorsion, les gars mixent anciennes compos et reprises revisitées avec énergie et toujours la coolitude légendaire qui les caractérise.

WEB  /  SOUNDCLOUD

Silver Firs (CH)

silver_firs

Le son de Silver Firs n’est pas si facile à classer. Ils combinent des éléments de folk, psychédélisme et rythmes tropicaux et ont une affinité évidente aux percussions de la world music. Le groupe s’est formé en 2011 et pratique ce que l’on appelle le “Do It Yourself”. Ils enregistrent alors un premier EP qui trouve un joli succès notamment en Amérique du Nord. Signé sur l’excellent label OH, SISTER RECORDS aux côtés de Labtrador City, Zigitros et Wavering Hands, le groupe travaille actuellement sur son prochain EP.

WEB  /  VIDEO


MyKungFu (CH)

08_MKF_2012

Vous vous souvenez peut être de ça, ou de ça. C’était en 2010 sur Romantic Archeology, le premier album de Domi Schreiber qu’on retrouve à la tête de My Kung Fu. On se souvient de son premier passage chez nous, accompagné de son comparse de toujours, plus communément appelé le “secrétaire” (accordéon, voix et machine à écrire), mais aussi de leur prestation au Paléo et au Jval. Depuis, outre les nombreux concerts, ils ont enregistré Analog, un album live et Repeat Spacer en 2012De quoi justifier leur présence ce soir et pour nous, de vérifier si leur pop est toujours si raffinée et singulière.

Web  /  Vidéo

James Yorkston (UK)

James_Yorkston

Après une absence de quatre ans, due à la maladie de sa fille, le discret songwriter écossais revient en 2012 avec « I Was a Cat from a Book », un album très personnel dont le titre lui fut susurré à l’oreille par sa petite qui lui racontait un rêve. Ecrit dans la douleur, cet essai est pourtant lumineux et fondamentalement doux. Malgré une reconnaissance par la profession et les critiques, ce grand artiste, héritier de Nick Drake, évolue toujours dans un certain anonymat. Tant mieux, on le garde pour nous. Mais shhhhhh c’est un secret.

Web  /  Son

Caracol (CA)

caracol

Avec deux albums francophones très remarqués, Carole Facal (alias Caracol) s’est hissé en haut des palmarès dans son pays. Après l’Angleterre, l’Allemagne et la France, la canadienne et ses musiciens arrivent en Suisse avec « Shiver », un troisième disque écrit cette fois-ci en Anglais. Les chansons hypersensibles de Caracol sont bricolées d’harmonies vocales soignées, de guitares acoustiques, de ukulélés et de percussions dans un style pop rétro alternatif.

Web  /  Son

Yellow Teeth (CH)

Yellow Teeth

La country folk est à l’honneur avec ce jeune homme. Celle-ci prend ses racines dans les plaines désertiques de l’Amérique profonde. Là où les pionniers ont tracé dans le désespoir, une voie divine vers la délivrance. Yellow Teeth s’engage avec brio sur cette route. Avec sa voix tremblante et râpeuse qui rappelle les grands Townes Van Zandt et Johnny Cash, il délivre des chansons poignantes, qui prennent aux trippes.

Web  /  Son