Silver Firs (CH)

silver_firs

Le son de Silver Firs n’est pas si facile à classer. Ils combinent des éléments de folk, psychédélisme et rythmes tropicaux et ont une affinité évidente aux percussions de la world music. Le groupe s’est formé en 2011 et pratique ce que l’on appelle le “Do It Yourself”. Ils enregistrent alors un premier EP qui trouve un joli succès notamment en Amérique du Nord. Signé sur l’excellent label OH, SISTER RECORDS aux côtés de Labtrador City, Zigitros et Wavering Hands, le groupe travaille actuellement sur son prochain EP.

WEB  /  VIDEO


MyKungFu (CH)

08_MKF_2012

Vous vous souvenez peut être de ça, ou de ça. C’était en 2010 sur Romantic Archeology, le premier album de Domi Schreiber qu’on retrouve à la tête de My Kung Fu. On se souvient de son premier passage chez nous, accompagné de son comparse de toujours, plus communément appelé le “secrétaire” (accordéon, voix et machine à écrire), mais aussi de leur prestation au Paléo et au Jval. Depuis, outre les nombreux concerts, ils ont enregistré Analog, un album live et Repeat Spacer en 2012De quoi justifier leur présence ce soir et pour nous, de vérifier si leur pop est toujours si raffinée et singulière.

Web  /  Vidéo

James Yorkston (UK)

James_Yorkston

Après une absence de quatre ans, due à la maladie de sa fille, le discret songwriter écossais revient en 2012 avec « I Was a Cat from a Book », un album très personnel dont le titre lui fut susurré à l’oreille par sa petite qui lui racontait un rêve. Ecrit dans la douleur, cet essai est pourtant lumineux et fondamentalement doux. Malgré une reconnaissance par la profession et les critiques, ce grand artiste, héritier de Nick Drake, évolue toujours dans un certain anonymat. Tant mieux, on le garde pour nous. Mais shhhhhh c’est un secret.

Web  /  Son

Caracol (CA)

caracol

Avec deux albums francophones très remarqués, Carole Facal (alias Caracol) s’est hissé en haut des palmarès dans son pays. Après l’Angleterre, l’Allemagne et la France, la canadienne et ses musiciens arrivent en Suisse avec « Shiver », un troisième disque écrit cette fois-ci en Anglais. Les chansons hypersensibles de Caracol sont bricolées d’harmonies vocales soignées, de guitares acoustiques, de ukulélés et de percussions dans un style pop rétro alternatif.

Web  /  Son

Yellow Teeth (CH)

Yellow Teeth

La country folk est à l’honneur avec ce jeune homme. Celle-ci prend ses racines dans les plaines désertiques de l’Amérique profonde. Là où les pionniers ont tracé dans le désespoir, une voie divine vers la délivrance. Yellow Teeth s’engage avec brio sur cette route. Avec sa voix tremblante et râpeuse qui rappelle les grands Townes Van Zandt et Johnny Cash, il délivre des chansons poignantes, qui prennent aux trippes.

Web  /  Son

Boho Dancer (DK)

Boho_Dancer

Influencés par le songwriting de Neil Young, Leonard Cohen ou Nick Drake et par des artistes contemporains comme Local Natives ou Fleet Foxes, ce trio danois produit une folk intimiste et délicate avec des nuances sombres et une ambiance qu’ils qualifient de mélancolique nordique. Une certitude, c’est de toute beauté!

Web  /  Son

Nashville Night ft Erin Rae McKaskle (US) & Annalisa Nutt (US)

nashville

La Nashville Night revient cette année avec deux nouvelles artistes à découvrir et ce point commun qui les lient. Ce goût de la folk qu’elles reproduisent entre tradition et modernité. Et pour nous, l’occasion de se glisser dans le berceau de la musique country en biberonnant un Jack Daniel’s.

Erin McKaskle  /  Annalisa Nutt 

Jaylis (CH)

jaylis

Jaylis c’est frais comme un bouquet de persil, c’est folk comme une nuit à la belle étoile entre Dallas et Houston et c’est sincère comme une poignée de main du Dalaï Lama. 
La chanteuse vaudoise au sourire facile et à la guitare désaccordée parfois est accompagnée par 3 musiciens de talent mais pas que…

Web  /  Son

To Kill a King (UK)

To_Kill_A_King

Tantôt délicate, tantôt tragique, la pop de ces 5 londoniens s’engouffre sans rougir dans l’Angleterre industrielle des siècles passés. Leur nom est d’ailleurs une référence à un film sur la première révolution anglaise. Proches de Noah and the Whale dans le ton, les chansons sont pleines de mélancolie et hantée par la voix sombre et profonde de Ralph Pelleymounter. Leur tournée européenne s’arrêtera entre nos murs, le temps de défendre “Cannibals with Cutlery“, un nouvel album dont la sortie est prévue le 11 octobre.

Web  / Son