Les Hôtesses d’Hilaire (CA) – dirty blues, rock

les hotesses

Ovni musical absolu, l’entité nommée Les Hôtesses d’Hilaire offrira son troisième album, Touche moi pas là sorti le 30 octobre dernier sur étiquette L-A be / Select. La tournée se mettra en branle en novembre alors que le groupe visitera Québec, Montréal, Chicoutimi, Trois-Rivières, St-Hyacinthe, Sherbrooke, Val-David et Rimouski du 12 novembre au 12 décembre. Fortement influencé par la musique des année 1970, Touche moi pas là offre 11 chef d’œuvres de rock psychadélico – psychotroniques à souhait tout en étant empreint de douces mélodies qui rendrait fier le roi lézard… Créée en 1972, la pimpante troupe composée de Serge Brideau (voix et guitare), Mico Roy (guitares), Michel Vienneau (basse), Léandre Bourgeois (claviers) et Maxence Cormier (batterie) – sort de la cave à Hilaire Brideau tout de suite après le bug de l’an 2000 question de vivre pleinement d’ici la fin du monde. Propulsé par un rock militaire, ce troisième album concocté dans le demi-sous-sol de leur mentor, lance des bombes atomiques de tendresse et ces hôtesses bombarderont vos sens jusqu’à l’anéantissement total et complet, chatouillant l’espoir d’un futur qui se veut optimiste… LES HÔTESSES D’HILAIRE repartent à la conquête des cœurs les plus durs, feront vaciller plusieurs petites dames, et surtout elles s’en donneront encore plus pour leur argent à leurs fans fidèles qui sont toujours de plus en plus nombreux!
sorti

Crédit photo – Machine Gum Productions, Christopher Katsarov Luna

Facebook

John Dear (CH)

JohnDear

Après avoir fait planer les esprits avec une folk douce dans le groupe Zorg, deux de ses protagonistes reviennent, fûts saillants et guitares grinçantes. Aujourd’hui Zorg s’est métamorphosé en John Dear. Dans son bleu de travail, il bouffe du cambouis et recrache un dirty-blues qui donne tout son sens à l’adage « Le calme avant la tempête ». Entre Seasick Steve et les Black Keys.

Web  /  Son